Un traitement innovant : Le PENTOCLO

Grâce à une dotation budgétaire ministérielle via l’INCA (Institut National du Cancer), pour la première fois une recherche clinique a été réalisée par le Pr Sylvie Delanian, radiothérapeute / radiopathologiste et le Dr Pierre-François Pradat, neurologue, à l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (APHP), hôpital Saint Louis et hôpital Pitié-Salpêtrière.

Ce traitement innovant qui associe trois molécules : PENtoxyfilline, TOcopherol et CLOdronate (PENTOCLO) a été délivré pour réduire des séquelles neurologiques des membres supérieurs (bras et main) ou inférieurs. Le mécanisme d’action serait non seulement de réduire la fibrose post-radique, qui entraîne une compression des plexus ou racines nerveuses, mais aussi de contribuer à la cicatrisation des nerfs blessés.

Cet essai a été conduit « contre placebo et en double aveugle », seule procédure permettant de démontrer l’effet réel d’un traitement. De nombreux patients, issus de l’ensemble du territoire français ont été inclus dans ce protocole et ont pu en bénéficier entre mars 2011 et octobre 2016.

PENTOCLO a aussi ses lettres de noblesse dans le traitement de l’ostéoradionécrose ou nécrose osseuse radio-induite et permet le plus souvent un traitement conservateur médical, alternative à une chirurgie de la face mutilante, depuis 2005.

(Article mis à jour en avril 2017).